25 astuces pour construire votre image de marque

Marie-Josée Lavoie Blogue, Entrepreneuriat Leave a Comment

L’image de marque est pour moi la base du travail marketing d’une entreprise. Elle consiste en quoi exactement ? 

L‘image de marque est ce qu’un consommateur va dire dans votre dos au sujet de votre entreprise. L’humain aime classer les éléments, apposer des étiquettes. C’est rassurant pour nous. Il est donc d’une importance capitale pour nos PME de bien guider les consommateurs dans l’opinion qu’ils se feront de vos produits et/ou services.

Une image se créera dans la tête des gens sur votre offre. Ils en feront de même sur vous en tant que personne ainsi que sur vos habiletés de gestion. Une tonne de mythes entoure l’entrepreneuriat dans la culture populaire. Chose certaine, l’entrepreneur fascine.

C’est tentant pour moi d’expliquer ce concept par l’expérience de MaBoutique MonStyle. Je l’utiliserai à titre d’exemple dans cet article.

Dès le départ, par conscience individuelle, j’ai voulu habiller toutes les femmes, de toutes les tailles, de tous les âges. J’ai donc, bien avant l’ouverture, acheté des mannequins pour la vitrine de la rue St-Étienne à La Malbaie de tailles différentes. Ainsi, j’ai trois mannequins de taille XS et deux mannequins de taille M/L. Je les ai fait peindre de mon pantone couleur gris par souci de rappel d’image de marque. Je portais la taille médium à l’ouverture de la boutique tout comme les deux personnes qui travaillaient avec moi. J’exposais des vêtements de XS à XL. Pourtant, la boutique a depuis le début l’étiquette « pour les petites ». Tant et si bien que pendant deux ans j’ai tenté de vendre des vêtements Taille Plus. Malgré tous les efforts de commercialisation, les mêmes que pour les autres types de produits, l’offre n’a pas été entendu. Le pilier d’image de marque « habillant toute les femmes » malgré les efforts n’a pas été saisi. Une étiquette c’est fort et difficile à modifier.

1- La première impression

Tout comme dans une rencontre personne à personne, la première impression teinte rapidement la manière dont l’autre vous percevra. Il en va de même pour l’entreprise. Le « wow » au contact client doit être soignée, réfléchit et constant. Et que dire de l’importance capitale de votre première impression web et 2.0 quand le compétiteur est à un clic de souris, un tapement de doigt.

2- Écoutez vos clients

Vos clients vous ont déjà choisi. Ils ont déjà voté pour vous. Ils sont donc les experts à consulter pour savoir ce qu’ils jugent bien fonctionner dans votre offre, votre approche, ce qui serait à améliorer ou carrément changer.

Comment ai-je pu connaître les étiquettes apposées à MaBoutique MonStyle ? Les clientes boutique, ambassadrices de marque par excellence, m’ont informé au fil du temps des commentaires qu’elles entendaient au sujet de mon travail. Et cette information vaut de l’or. Elle permet de corriger l’écart entre l’image perçue et l’image voulant être projetée.

3- Un logo impeccable

Votre logo vous suivra longtemps. Il est la signature de votre marque. Choisissez avec soin le graphiste à qui vous confirez cette importe tâche. En démarrage, les sous sont souvent comptés. Il faut savoir investir au bon endroit. Un logo, comme rappel constant d’image de marque, ne doit pas être calculé comme une dépense, mais un réel investissement.

Le logo a sa seule vue doit relier votre marque chez le consommateur. Prenons l’exemple des logos de marque automobile. En bon citoyen d’Amérique du Nord, nous sommes en mesure d’identifier plusieurs logos de marque sans que ceux-ci comportent le nom. Où encore l’arche jaune du géant de la restauration rapide… Histoire de succès d’image de marque par excellence.

4- Charte de valeurs

Avez-vous pris la peine en tant qu’entrepreneur de définir par écrit vos valeurs organisationnelles ? Pour bien les incarner, elles doivent être clairement nommées à tous les employés. Une page sur votre site web peut y être dédiée de même qu’un onglet Facebook.

5- La transparence

La transparence est une qualité payante si vous misez une relation à long terme avec vos consommateurs. Avec l’offre impressionnante disponible en un clic, le consommateur est informé plus que jamais sur « le juste prix » pour un produit et même un service. Vous chargez plus cher ? Expliquez-leur pourquoi. Ils jugeront eux même si votre différence de prix vaut la peine à leurs yeux. Et ce n’est un exemple parmi d’autres de comment la transparence peut s’appliquer.

Olivier Lambert, ce jeune blogueur québécois dont le cerveau me fait parfois envie répète souvent qu’il tient à ce que son marketing soit transparent. Ainsi, il offre de vendre le livre qu’il a écrit… tout en précisant qu’il se retrouve entièrement sur son blogue si on se donne la peine de le lire. Le plus value du livre ? Il a pris la peine de le condenser en une suite logique et de l’éditer.

6- Inspirez la confiance

Le consommateur doit savoir si ses achats sont sécurisés. S’il peut être remboursé en cas d’insatisfaction. À qui donnerez-vous ses informations personnelles si vous en demandez ? Être vous pertinent dans votre domaine ? Les gens aiment de plus en plus faire affaire avec un « expert » dans un domaine précis. L’êtes-vous ?

7- Couleurs clés

Utilisez les couleurs clés de votre logo et ses dégradés dans vos environnements physiques d’entreprise ET virtuels comme rappel fort de la marque et par souci de cohérence.

8- Article promotionnel

Et oui, c’est super populaire les articles promotionnels. C’est utile également. Comme rappel à vos clients de votre logo par extension votre marque, votre existence. Attention à la pertinence. Encore là, le choix de l’article doit être en lien avec votre entreprise de même que dans les tons de la marque.

9- Devenez une référence

En 2017, le contenu est roi, peu importe le média et la plate-forme. Devenez une référence dans votre domaine et rendez-vous ainsi crédible auprès des consommateurs. Écrivez un blogue d’information autour de votre produit-service-créneau. Commentez le blogue d’autres de votre domaine. Passez des entrevues radio, télé, articles de journaux. Positionnez-vous !

10- Optez pour un message clair

Vous aurez à répéter souvent votre message de marque afin qu’il soit entendu puis compris. Axez vos communications clients sur deux ou trois piliers forts de votre entreprise. À trop vouloir en dire, bien souvent on ne retient pas grand-chose. Or, répéter plusieurs fois les mêmes concepts clairs pour votre entreprise sera gagnant.

11- Éduquez vos employés à devenir des ambassadeurs de marque

Vos employés ont un contact privilégié avec votre clientèle. Comment parlent-ils de vous ? Quelle attitude adoptent-ils au travail ? Vous avez un programme de fidélisation client, ils l’offrent avec enthousiasme ? Vos employés partagent vos promotions sur les réseaux sociaux ? Bref, ils représentent votre marque de la façon désirée ?

12- Soyez innovent et focussez sur votre parcours

Pourquoi vouloir imiter un compétiteur ? C’est la pire des façons pour ne pas se faire remarquer, emprunter un chemin déjà tracé. Regarder son corridor, droit devant avec nos objectifs. De toute façon, quand le client vous choisit il a ses raisons. Votre histoire ? Votre dynamisme ? Votre côté innovateur ? Misez là dessus !

13- Quels sont vos objectifs d’affaires ?

Justement, votre corridor. Vous y avez songé ? Quels sont vos objectifs d’affaires ? Ils sont essentiels pour bien camper votre marque de commerce. Vos objectifs en termes de rentabilité, territoire de vente, niche, acquisitions doivent être clairs, mesurables, réalisables, définis dans le temps. Tout comme les bons vieux plans d’intervention que j’ai appris à monter dans mes cours universitaires en travail social !

14- Service client impeccable

J’ai souvent entendu dire que 1 client insatisfait racontera son mécontentement à 10 autres personnes. Et qu’un client satisfait parlera en bien de son expérience avec votre entreprise à 3 autres personnes. Bref, on s’entend pour dire que votre rôle est d’engendrer le plus de satisfaction client possible et de rendre quasi voir nulle le mécontentement client.

15- Bouton « repeat »

Tout comme nous répétons régulièrement à un enfant une consigne avant qu’elle soit assimilée, vous devrez répéter encore et encore vos messages clés afin de s’assurer que vos consommateurs les captent.

16- Valeur ajoutée

Le client est libre de dépenser son argent où il le désire. Localement ou non. L’accès à internet éduque plus que jamais le consommateur sur le prix suggéré par item du détaillant ou d’un service. À vous d’offrir un plus value non négligeable à votre clientèle actuelle et potentielle.

17- Une histoire à raconter

Pourquoi vous êtes-vous lancé en affaires ? Depuis quand l’entreprise l’est ? Le « À propos » de nous est disponible en footer de site de millions d’entreprises. L’achat, c’est également émotif. Acheter chez vous pour plusieurs consommateurs est également encourager votre effort entrepreneurial, vos motivations, vos buts. Vous avez une histoire ? Racontez là !

18- Utilisez les réseaux sociaux

J’ai vraiment besoin d’expliquer pourquoi ? L’utilisation du 2.0 est demandant et constant. Vous ne pourrez être présent partout efficacement. Et tous les réseaux sociaux ne sont pas bons pour toutes les entreprises. Un incontournable est Facebook et tout ce qu’il offre en termes de visibilité (versus investissement, ne soyons pas naif). Instagram, pinterest, Snapchat de plus en plus tout dépendamment les objectifs clientèle, trafic vers le site internet et conversion de vente vous visez.

19- Infolettre

Vos clients ont une adresse courriel ? Génial ! Il s’agit de la manière la plus efficiente pour entrer en contact avec eux. Et oui, encore plus qu’une page Facebook. Attention, le marketing par courriel est un art en soi. Je l’ai négligé à mes dépens pendant de trop longues années à MaBoutique MonStyle. Jusqu’à ce que je tombe sur un pro en janvier et je me mette à la faire moi-même selon ses bonnes pratiques. C’est un puissant moteur de vente, croyez-moi !

20- Qualité photo

La force de la première impression. Tout est dit. Vous vendez un produit ? La photo doit être d’excellente qualité, claire, avec le produit en valeur bien éclairé. En ligne, que ce soit sur votre site internet, votre page Facebook, profil Instagram, le compétiteur qui avec la mondialisation a beaucoup plus de sous que vous a la photo parfaite ! Et la photo parfaite inspire confiance et notoriété. Dispendieuse, la photo ? Oui. Perdre des clients avec une photo de mauvaise qualité ? Encore plus.

Avec MaBoutique MonStyle pour éponger les coûts imposants que la prise de photo vêtements avec arrivage hebdomadaire exige, je me suis équipée et j’ai appris à prendre des photos. Elles ne sont parfaites, mais convenables pour bien voir les items.

21- Définissez votre niche

À qui s’adressent vos produits et services ? Plus la mire est grande, plus le message pour l’atteindre risque de se diluer. Plus on en sait sur notre niche -clientèle cible- mieux seront nos capacités à adapter le message et entrer en communication avec eux. Il faut chercher à savoir l’âge de la niche, la disposition en sexe, revenu annuel, localisation, niveau d’éducation, etc.

Comme le personnage de Léonardo Dicaprio (le plus beau) dans Gatsby le magnifique

22- Optez pour un site web professionnel

Attention, il ne s’agit pas là d’en monter un sur mesure (j’entends par là codé sur mesure pour vous) à moins que vous soyez une grosse entreprise. De nos jours, plusieurs plates-formes offrent la conception de site web très fonctionnel et d’allure professionnelle en optimisant leurs outils. WordPress est à la source de 25% des sites internet de la toile. Une option peu coûteuse dont une tonne de blogueurs tentent de se démarquer en vous montrant comment faire. Du temps, de l’apprentissage et up un site web bien monté ! Vous êtes perdus ? Demandez de l’aide. C’est un monde en soi.

23- Faites du bruit

Pour se faire entendre, il faut faire du bruit. Pourquoi ne pas organiser des événements ? Le contenu web est primordial de nos jours et le roi en est le vidéo ! Un live Facebook pour les plus téméraires. Un ami est en affaires ? Profitez-en pour vous associer le temps d’une promo. Bref, innovez et faites parler en bien toujours !

24- Représentez votre entreprise

Et oui, le bon vieux PR. Les gens d’affaires connaissent bien du monde. Un bon réseau d’affaires est essentiel pour progresser. En ligne il y a l’incontournable LinkeIn. Mais rien ne vaut le face à face. Ce point n’est pas si évident pour les plus timides d’entre nous ou même pour les plus casaniers. Mais on ne sait jamais comment un contact ni lequel peut nous amener un super client !

La première fois que j’ai assisté au souper de la chambre de commerce de Charlevoix, ma région, je ne connaissais personne. D’année en année, des noms se sont placés sur les visages. Puis les relations se sont tissées. Pour ma cinquième participation en février dernier, j’ai pris la peine de noter comme indicateur de mesure que je connaissais maintenant presque toute la salle.

25- Soyez présent

Quand le chat n’est pas là… les souris dansent. Le meilleur moyen, à mon humble avis, pour motiver ses employées et en faire des ambassadeurs de marque hors pair est d’être présent et motivé soi-même.

Je ne sais pas si c’est le cas pour un commerce dans les grands centres, mais c’est certainement le cas en région ! Les clients s’attendent à voir le propriétaire de l’entreprise. Après tout, c’est lui qu’ils encouragent. Le client va venir une fois, vous n’y serez pas. C’est peut-être le 15 minutes de la journée où vous êtes allés faire une commission de dernière minute n’importe. Il va revenir une seconde fois et vous n’y serez toujours pas. C’était un samedi compétition de natation du plus jeune. Pour le client, vous n’y étiez toujours pas. Trois fois, client perdu.

J’ai encore eu la preuve de mes propos ce samedi. Dave Kidd, journaliste de référence de Charlevoix, est venu à la boutique. C’était sa deuxième visite. Il est venu il y a deux Noëls, 27 décembre 2015 pour être précise. Et je n’y étais pas. Que m’a-t-il dit d’entrée de jeu ? « Un en deux, pas pire ! Je suis venu une fois tu n’y étais pas et je reviens et tu y es ». Et dam ! Quand il est venu la première fois, j’étais dans ma semaine de vacances annuelles. Le mois de décembre est particulièrement demandant. Le 26 décembre, le fameux Boxing Day est impossible à manquer et épuisant lui aussi. Et pourquoi durant le temps des fêtes ? Parce que c’est l’une des très rares périodes de l’année où j’ai du staff. En plus, j’ai une fille. C’est noël pour tout le monde, même pour une gestionnaire d’un commerce. Mais mon client veut savoir ça ? Non. Il veut quoi ? Que je sois présente quand il vient.