Ce qu’on ne vous dit pas sur les huiles essentielles et ses bienfaits sur le cerveau

Marie-Josée Lavoie Blogue, Huiles essentielles Leave a Comment

Tout le monde ou presque connaît ces huiles, mais bien peu de personnes se doutent du nombre de variétés différentes et des propriétés de chaque huile essentielle – sans compter que pour la plupart ces huiles requièrent des précautions d’emploi en particulier vis-à-vis des enfants.

Est-ce que vous saviez que l’odorat est le seul sens lié à la zone limbique du cerveau, qui est considérée comme le centre du contrôle émotionnel?

Cela veut dire que lorsque les huiles essentielles sont inhalées, elles passent directement dans le sang. Les autres sens soit: le goût, la vue, le toucher et l’ouïe, passent tout d’abord à travers le thalamus avant d’atteindre les zones cognitives désignées.

Le système limbique est relié directement aux parties du cerveau qui contrôlent le rythme cardiaque, la pression artérielle, la respiration, la mémoire, les niveaux de stress et l’équilibre hormonal, les huiles essentielles de qualité thérapeutique peuvent avoir des effets physiologiques et psychologiques incroyables.

Chaque huile essentielle a des propriétés thérapeutiques stimulantes, calmantes, sédatives, ou équilibrantes. Lorsque nous respirons une molécule d’huile essentielle, elle se déplace à travers le nez vers un neurone récepteur qui la transporte jusqu’au cerveau limbique, en particulier l’hypothalamus. Le centre limbique dans votre cerveau est chargé de contrôler toutes les réponses physiques, psychologiques et émotionnelles que votre corps effectue selon les stimulus extérieurs. Ainsi, la capacité des huiles essentielles pour cibler votre centre limbique en fait un outil puissant dans le traitement et le soulagement de nombreux troubles de santé.

Lorsque les huiles essentielles sont inhalées par le nez, des petits nerfs envoient immédiatement un signal au cerveau et vont directement agir sur les systèmes qui régulent notre esprit et notre corps.

L’inhalation peut être la méthode la plus directe pour utiliser ces composants des huiles essentielles incroyablement efficaces, du fait que les messagers chimiques de la cavité nasale ont un accès direct au cerveau. Dans des études effectuées à l’université de Vienne et à l’université de Berlin, des chercheurs ont découvert que les sesquiterpènes, des composés naturels présents dans les huiles essentielles de vétiver, patchouli, cèdre, santal et encens, peuvent augmenter les niveaux d’oxygène dans le cerveau jusqu’à 28% (Nasel, 1992).

Une telle augmentation d’oxygène dans le cerveau peut conduire à un niveau accru d’activité dans les systèmes de l’hypothalamus et limbique du cerveau, ce qui peut avoir des effets spectaculaires non seulement sur les émotions, mais aussi sur l’apprentissage, le comportement et de nombreux processus physiques du corps tels que la fonction immunitaire, l’équilibre hormonal, et les niveaux d’énergie. Des niveaux élevés de sesquiterpènes sont présents également dans les huiles essentielles de mélisse, myrrhe, bois de cèdre et clou de girofle.

En 1989, le Dr Joseph Ledoux, à l’université médicale de New York, a découvert que l’amygdale joue un rôle majeur dans le stockage et la libération de traumatismes émotionnels. D’après les études du Dr Hirsch et du Dr Ledoux, nous pouvons conclure que les arômes ont une capacité puissante à induire le déclenchement d’une réponse.

Les huiles essentielles peuvent offrir de nombreux avantages pour le corps humain sans effets secondaires, que ce soit par diffusion ou tout simplement en respirant l’arôme directement du flacon. Une bonne stimulation des nerfs olfactifs peut offrir une forme puissante et entièrement nouvelle de thérapie qui pourrait être utilisée comme adjuvant contre de nombreuses formes de maladies. Les huiles essentielles thérapeutiques, en inhalation, peuvent occuper une position clé dans ce domaine relativement inexploré en médecine.

La puissance des huiles et leurs propriétés moléculaires à influer aussi bien sur les fonctions physiques que les fonctions psychologiques sont des raisons pour lesquelles elles sont actuellement évaluées pour les traitements des lésions cérébrales.

L’huile essentielle d’encens et votre cerveau

Le cerveau humain est l’organe le plus complexe du corps. Les lésions du cerveau vont des commotions cérébrales légères à des traumatismes crâniens plus graves. Habituellement, diverses lésions cérébrales sont lentes à guérir, mais l’huile d’encens peut énormément aider dans ce processus. L’encens fonctionne en aidant l’oxygénation du sang qui va vers le cerveau. Ceci à son tour, aidera à l’absorption d’oxygène. Lorsque l’oxygène est absorbé efficacement, il permet au cerveau de traiter et de conserver des informations, guérir et fonctionner correctement.

L’encens est l’huile essentielle de choix pour tout type de trouble du cerveau. L’encens a une composition moléculaire qui comprend des sesquiterpènes, capables de traverser la barrière hémato-encéphalique. Ces sesquiterpènes stimulent le système limbique du cerveau et d’autres glandes du cerveau, qui stimulent la mémoire et libèrent les émotions. L’encens apaise le souffle et le rend plus profond. Les propriétés de l’huile essentielle d’encens sont: antiseptique, astringente (raffermit les tissus, aide à refermer les blessures), carminative (agit contre les flatulences, calme les spasmes intestinaux), cicatrisante, cytophylactique (protège les cellules), digestive, diurétique, emménagogue (stimule le flux sanguin, régularise les menstruations), expectorante, sédative, tonique, utérine et vulnéraire (aide à la cicatrisation des plaies, tonifie la peau).

La recherche des universités de Berlin et de Vienne a constaté que les sesquiterpènes augmentent l’oxygénation autour des glandes pituitaire et pinéale. Cela permet l’équilibre idéal des hormones de régulation des émotions et de stimulation de la mémoire.

Enfin, les huiles essentielles sont remarquables du fait qu’elles peuvent pénétrer non seulement la barrière hémato-encéphalique, mais elles peuvent aussi pénétrer par la peau, suivre les voies nerveuses, suivre les méridiens et favoriser la guérison et l’équilibre même au niveau cellulaire comme la mémoire cellulaire et l’ADN.

Diffuser et Inhaler

Diffuser certaines huiles essentielles dans un diffuseur peut présenter les bienfaits suivants, selon la recherche:

  • Détendre le corps, clarifier l’esprit et soulager la tension.
  • Aider à la gestion du poids.
  • Réduire les bactéries, les moisissures, les champignons et les odeurs.
  • Améliorer l’équilibre hormonal.
  • Améliorer la sécrétion d’anticorps qui combattent le candida.
  • Soulager les maux de tête.
  • Stimuler les neurotransmetteurs.
  • Améliorer la concentration, la clarté mentale et la vigilance.
  • Stimuler la sécrétion d’endorphines.
  • Améliorer les fonctions digestives.
  • Stimuler la production et la réceptivité de l’hormone de croissance.

Qualité thérapeutique des huiles essentielles

Le niveau de pureté et la valeur thérapeutique de l’huile essentielle sont étroitement liés à ses composants chimiques, qui peuvent être affectés par le sol où les plantes ont poussé, l’état du sol, les engrais (bio ou chimiques), les conditions climatiques, le processus de distillation, etc.

En aromathérapie, la qualité de vos huiles est primordiale pour en obtenir les bienfaits de guérison, il est donc important d’utiliser des huiles essentielles thérapeutiques non diluées. Vérifiez le terme « 100% huile essentielle de qualité thérapeutique », sur les étiquettes. Vous devez comprendre que ces huiles peuvent être étiquetées comme huile essentielle 100% bio, mais cela ne signifie pas qu’elles sont pures.

Les huiles essentielles de qualité thérapeutique sont testées en laboratoire et certifiées exemptes d’impuretés. Une huile essentielle de qualité thérapeutique est celle qui est à la fois complète dans ses composants chimiques, ce qui lui donne un arôme riche et profond,  est cinétiquement vivante et capable d’augmenter la fréquence du corps humain, de rétablir l’équilibre et la fonction normale des systèmes corporels affaiblis. C’est important, car le parfum, la fréquence, et la composition chimique de l’huile essentielle contribuent tous à ses effets thérapeutiques uniques. Si l’une de ces propriétés est compromise, en raison de pratiques de production médiocres, une huile essentielle ne peut tout simplement pas être appelée de qualité thérapeutique

Mise en garde : Indications et Précautions avec les Huiles Essentielles

• Par précaution et excès de prudence, les 3 premiers mois de toute grossesse interdisent l’emploi des H.E.C.T. Seul le médecin aromathérapeute peut en prendre la responsabilité.

• Après massage ou application cutanée, il convient de toujours se laver les mains.

• Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.

•Utiliser des huiles essentielles de haute qualité (100% pures et naturelles) et de marque réputée.

• Ne pas laisser les flacons à la portée des enfants.

• Les personnes allergiques devront prendre la précaution préliminaire d’un test allergique aux H.E.C.T.

• Les yeux, le nez, le conduit auditif, les zones ano-génitales ne peuvent jamais être l’objet d’application d’H.E.C.T. pures.

• En cas d’absorption ou d’instillation accidentelle, ingérer ou appliquer une huile grasse pour diluer l’H.E.C.T. (olive, tournesol) puis adressez-vous au centre antipoison.

• L’huile essentielle de menthe poivrée ne s’applique jamais sur une surface étendu en raison de la réaction glacée qu’elle provoque. Cette même huile essentielle est strictement contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les nourrissons de moins de 30 mois.

Références:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22612017

Ballard, C.G., O Brien, J.T., Reichelt, K., Perry, E.K. (2002). Aromatherapy as a safe and effective treatment for the management of agitation in severe dementia: the results of a double-blind, placebo-controlled trial with Melissa. Journal of Clinical Psychiatry, 63, 553- 8.

Hirsch, AR, Inhalation of Odorants for Weight Reduction, Int J Obes, 1994, page 306LeDoux, JE, Rationalizing Thoughtless Emotions, Insight, Sept. 1989

http://www.researchgate.net/publication/236235613_THE_EFFECTS_OF_JASMINE_OIL_INHALATION_ON_BRAIN_WAVE_ACTIVIES_AND_EMOTIONS

http://www.brainbalancecenters.com/wp-content/uploads/2013/08/Sensory%20Motor,%20Aromatherapy%201.pdf

http://althealthworks.com/ et http://livingtraditionally.com/

Voir l’article original en cliquant ICI